Les bénéfices non financiers

Projet en cours

Durée2017-2021

——-

Équipe de recherche

Marie-Andrée Caron (ESG UQAM)

Nathalie Drouin (KHEOPS, ESG UQAM)

Camélia Radu (ESG UQAM)

PRÉSENTATION DE LA RECHERCHE

Cette recherche s’intéresse aux façons d’intégrer des bénéfices sociaux, environnementaux, sociétaux, sanitaires, soit des bénéfices non financiers (BNF), aux grands projets d’infrastructure, tout au long de leur cycle de vie. Il s’agit donc de dépasser l’approche traditionnelle « coût, qualité, délai » et d’y intégrer notamment des dimensions sociales. Dans ce cadre, des outils très concrets sont élaborés. Par exemple, un processus, sous forme d’une démarche progressive en plusieurs étapes, est développé. Plusieurs approches possibles sont aussi proposées, ainsi que des indicateurs qui permettent de mesurer l’intégration de bénéfices non financier dans un projet.

Bénéfices non financiers, une définition

Les bénéfices non financiers (BNF) des grands projets (GP) d’infrastructure correspondent aux effets positifs générés par ces projets sur l’environnement, la société, la santé et l’économie. Ils correspondent aussi à la réduction des effets négatifs. Les GP d’infrastructure sont essentiels pour l’économie, cependant ils peuvent affecter la résilience d’un pays. Plusieurs protocoles existent déjà pour prendre en compte les bénéfices non financiers dans la gestion des GP. Ils sont issus notamment des concepts de développement durable et de responsabilité sociale et environnementale. Or, l’élaboration, l’adaptation et l’utilisation de ces protocoles comportent des enjeux financiers et non financiers importants. Ces enjeux ne peuvent pas être résolus par les aspects traditionnels de la gestion de projet et ils exigent d’entamer une réflexion sur la valeur générée par les GP d’infrastructure.

Les BNF concernent donc les retombées sociales et environnementales, positives ou négatives, de ces projets. Ils ajoutent à la complexité des grands projets, mais comportent un potentiel inexploité de valorisation. Ils sont rattachés à une gestion intelligente (ou smart) des GP, sous l’appellation de bien-être durable (sustainable welfare ecology, safety, efficicency, quality, happiness, etc).

Exemples
Notre population est vieillissante. Avec la crise de la COVID-19, on constate qu’un bon nombre d’infrastructures qui accueillent nos ainés est désuet, offrent des soins inadéquats et un environnement de vie médiocre. Un besoin criant d’établissements qui offrent un environnement de vie agréable avec des soins adéquats et des activités récréatives saines sont nécessaires. Pour nos ainées, obtenir un environnement sécuritaire qui permet une mobilité fonctionnelle des résidents ou bien des séquences de travail respectueuses pour les employés est essentiel.  L’intégration d’indicateurs tels qu’un indice d’efficacité du bâtiment, un nombre adéquat de personnel soignant; un environnement intérieur sain, du chauffage et de la climatisation efficaces, le contrôle du bruit, sont des exemples simples d’indicateurs non financiers qui peuvent faire une différence dans la qualité de vie de cette communauté.

Objectifs et retombées attendues

Objectifs

  • Identifier les modèles d’intégration des bénéfices non-financiers utilisés pour la gestion des grands projets d’infrastructure.

Retombées attendues

  • Établir les meilleurs pratiques en matière d’identification et de mesure des bénéfices non financiers
  • Développer des outils qui permettront de définir, sélectionner, auditer les projets d’infrastructure en fonction de leurs impacts sociaux, économiques et environnementaux
Les phases de la recherche

Phase I : Identification des modèles déjà̀ existants d’intégration des bénéfices non  financiers (BNF), tout au long du cycle de vie des grands projets d’infrastructure.

Phase II :  Identification des indicateurs sociaux incontournables en collaboration avec plusieurs partenaires et praticiens du domaine des infrastructures.

Phase III : Des études de cas avec deux organisations partenaires sont en cours. Elles permettront d’identifier des bénéfices non financiers et de sélectionner les indicateurs pour en mesurer l’efficacité au sein des entreprises.

Aperçu des résultats de la recherche

Une revue de littérature scientifique a permis de constater qu’il existe deux types d’approches, l’une analytique et l’autre holiste. L’approche holiste est une approche à privilégier lorsqu’il s’agit d’intégrer toutes les parties prenantes au projet. L’approche analytique, quant à elle, permet de très bien cerner les BNF qui intéressent les parties prenantes.

L’approche de co-construction développée par KHEOPS a permis de mettre au jour l’importance de lier les protocoles d’intégration des BNF aux outils traditionnels utilisés pour la gestion des grands projets (GP) d’infrastructure et de favoriser une culture de collaboration parmi les parties prenantes.

Recherche en cours

Activités KHEOPS

Atelier avec des praticiens en gestion de projet pour identifier des indicateurs sociaux incontournables (26 septembre 2019)

KHEOPS, entretien avec Caron, M. A. (2019). Regard sur la recherche | Gouvernance et grands projets : comment intégrer les bénéfices non financiers au cycle de vie des grands projets d’infrastructure? [vidéo en ligne]. Youtube. https://youtu.be/liIYmxIUTyA

Sommet KHEOPS : Infrastructures et enjeux sociaux. 12 septembre 2018. Pour en savoir plus >>

Conférences

Caron, M. A. et Drouin, N. (2019). A Systematic Review of the Integration of Non-financial Benefits in Major Projects: Co-construction of Knowledge to Monitor Complexity. 19th EURAM Conference, Lisbon, Portugal, 26-28 Juin.

Caron, MA, Drouin, N (2018). Gouvernance et grands projets : comment intégrer les bénéfices non financiers au cycle de vie des grands projets d’infrastructure? Atelier sur la Gestion du Secteur Public (AGSP 2018), Québec (4 juin 2018)

 

Publications

Articles scientifiques

Caron, M.-A., Radu, C. and Drouin, N. (2020), « Integration of non-financial benefits: a systematic review for engaged scholars« , International Journal of Managing Projects in Business, Vol. ahead-of-print No. ahead-of-print.

Radu, C., Caron, M. A. et Arroyo, P. (2020). Integration of carbon and environmental strategies within disclosures, Journal of Cleaner Production, 244, 1-19.

Sankaran, S., Freeder, D., Pitsis, A., Clegg, S., Drouin,N. et Caron, M. A. (2020). Megaprojects. Dans R.Dilworth (Ed.), Oxford Bibliographies in Urban Studies. New York: Oxford University Press (à paraître).

Drouin, N. (2017). A New Approach: New perspectives for quantifying the benefits of infrastructure. ReNew Canada, The Infrastructure Magazine. Septembre/Octobre, p. 32-33.

Actes de colloque

Caron, M. A. et Drouin, N. (2019). A Systematic Review of the Integration of Non-financial Benefits in Major Projects: Co-construction of Knowledge to Monitor Complexity. 19th EURAM Conference, Lisbon, Portugal, 26-28 Juin.

Sommet KHEOPS (2018). Infrastructures et enjeux sociaux – Bilan d’une journée de réflexion. Montréal (Qc), Canada, 12 septembre

 

Mots clés

Acceptabilité sociale

Bénéfices sociaux

Bien être

Environnement

Santé

Société

Style de vie